C’est quoi un contrôleur de gestion ?

Publié par Denis Tellier le

Un faiseur de tableau ?

Un manipulateur de données ?

Un chiffreur ?

Un intermédiaire avec l’informatique ?

Un comptable ?

Un pivot ?

Il y a des métiers qui n’appellent pas de questions, tellement ils sont courants, et bien ancrés dans l’inconscient collectif. Un boulanger, un plombier, un commercial, un comptable, … tout le monde ou presque, sait en quoi consiste le métier. Et il y en a d’autres qui restent dans un flou pas vraiment artistique, tellement les variantes sont nombreuses. Le contrôle de gestion en fait partie. Bien qu’aujourd’hui, le nom soit devenu plus ou moins courant, la plupart des personnes ne savent pas vraiment de quoi il en ressort.

« Ha oui c’est de la compta ça ! » (euh … non

« Gestion, vous faîtes partie des impôts ? » (non plus !

« Vous êtes Cadre, avec le patron quoi ! … » (syndicaliste inside)

« Mais vous contrôlez quoi ? »

En fait, c’est peut-être là que bât blesse. La gestion étant immatérielle, il est difficile d’imaginer qu’on puisse la contrôler. Et pourtant …

Une fois que l’on explique que le terme « contrôler » veut dire « vérifier » et « maîtriser », on peut prendre des exemples :

La fabrication d’une pièce. Lorsqu’elle est fabriquée, elle est mesurée et comparée à un objectif. Soit elle est bonne, soit elle est mise au rebut.

La performance d’un sprinter. Lorsqu’il fait une course, son temps est vérifié lorsqu’il franchit la ligne, avec un objectif, le record mondial (ou local).

Lorsque vous prenez la voiture, vous vérifiez votre vitesse sur le tableau de bord, et contrôlez / adaptez votre accélérateur par rapport à la limitation.

Le contrôleur fait exactement la même chose avec la gestion d’une entreprise.

L’entreprise a un objectif (de croissance, de chiffre d’affaires, de marge, …), et le contrôleur de gestion met en place les outils de mesure pour vérifier que l’objectif sera atteint. Et si ce n’est pas le cas, alerte les responsables et conseille la mise de place de corrections.

Un peu comme la personne qui mesure les pièces produites. Si les cotes mesurées s’éloignent de l’objectif, il faut régler de nouveau la machine.

Bien évidemment les outils sont fortement informatisés et vont puiser dans la comptabilité. Mais aussi dans des relevés de comptage, d’heure, de quantité, de qualité, toutes les choses résultantes d’une prise de décision. Il y a aussi une présence opérationnelle obligatoire pour bien connaître l’entreprise. Car pour trouver une solution efficace aux problèmes, il faut en connaître la cause.

Enfin, cherchant toujours des métaphores pour faciliter la compréhension, il m’est arrivé de me comparer à un météorologue. Sauf que je ne parle pas du soleil ou de la pluie mais bien de prévisions de financières. Et ce, toujours dans le but de faciliter les décisions du dirigeant. En effet, si on connait bien une machine, on peut prévoir de la régler toutes les 1000 pièces produites (par exemple), évitant ainsi de constater des pièces fausses. C’est prévenir au lieu de guérir.

Voilà de manière très schématisée, la fonction de contrôleur de gestion. Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas. 🙂

Et vous ? Comment expliquez-vous votre métier ?

Catégories : Billets d'humeur

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.